Le solaire photovoltaïque.

Soltea - Photovoltaïque

Petite définition « pompeuse » pour entrer en matière.

L’énergie solaire photovoltaïque est le résultat de la transformation en électricité de la lumière du soleil par des capteurs photovoltaïques.

Elle résulte de la conversion directe dans un semi-conducteur (le silicium, le CdTe, l’AsGa, le CIS, etc.) d’un photon en électron.
L’effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par Antoine Becquerel, grand père d’Henri Becquerel, qui lui …. découvrit en 1896 la radioactivité.
Comme quoi sur les seuls points de la découverte… les français répondent présents !

En savoir plus
Outre les indéniables avantages liés à une maintenance minimaliste des systèmes photovoltaïques, cette énergie a su répondre parfaitement aux besoins des sites où les raccordements au réseau électrique étaient impossibles.
Depuis 1993, à travers un plan gouvernemental appelé le plan « 1000 toitures », nos confrères Allemands ont fait naitre le solaire en réinjection réseau à grande échelle, tel que nous le connaissons aujourd’hui.
Pour conclure sur ces généralités, SOLTEA pense que « la boucle des applications solaires photovoltaïques est en train de se boucler ».
Le solaire photovoltaïque a vu ses premières applications créer de l’énergie électrique pour des sites isolées. L’histoire s’est poursuivie avec le « raccordé réseau » et « la vente totale ». Aujourd’hui « l’autoconsommation » devient le nouveau modèle et demain….le solaire photovoltaïque nous permettra sans aucun doute de retourner à sa source, « le site isolé », sauf que cette fois, c’est nous qui choisirons de nous désolidariser du réseau en devenant autonome.

Réinjection réseau - Revente totale

Votre installation mise en service, chaque kilowattheure d’électricité photovoltaïque que vous produisez est vendu à un tarif fixé par arrêté dans le cadre de l’Obligation d’Achat. Ce sont nos voisins allemands qui sont à l’origine de ces mesures.
En devenant producteur d’électricité photovoltaïque, et en choisissant la revente totale, vous avez la garantie que tout ce que vous produisez est valorisé en étant injecté sur le réseau. L’acheteur, (majoritairement EDF) a l’obligation d’acheter vos kilowattheures photovoltaïques à un prix fixé par la loi, sur une durée de 20 ans.

En savoir plus

Le tarif d’achat dont vous pourrez bénéficier est fixé fonction différents critères tels que : la typologie de votre bâtiment ou projet, les choix d’intégrations architecturaux, la puissance de l’installation.
Les clients qui choisissent la revente totale y voient différentes entrées :

– Certains tendent à l’autonomie financière énergétique en facturant parfois plus d’énergie qu’ils n’en consomment et achètent.
– Certains y voient le meilleur placement financier (souvent supérieur à 10%).
– D’autres utilisent les atouts du photovoltaique et l’Obligation d’Achat pour autofinancer un bâtiment (très fréquent dans l’agriculture), refaire une toiture (rénovation, désamiantage…), ou lever des contraintes thermiques de constructions (RT 2012 / BEPOS…).
Les avantages d’une installation en vente totale repose sur la simplicité :

• Investissement maitrisé et rapidement rentabilisé
• Apport de valeur au bien immobilier
• Revenus performants et sécurisés
• Installation adaptable à l’autoconsommation au terme du contrat d’achat.

Autoconsommation

L’autoconsommation consiste à consommer sa production d’énergie. Prioritairement d’origine photovoltaïque, cette énergie peut être consommée à l’échelle d’une maison, d’une entreprise, d’un bâtiment public, ou même d’un quartier…
2017 marquera un véritable tournant pour l’autoconsommation et plusieurs facteurs expliquent le formidable développement qui va avoir lieu.

En savoir plus

La création d’un cadre légal par l’administration est la base du développement des installations en auto consommation en France. A l’instar du site « isolé », l’autoconsommation s’adresse à des bâtiments (sites) raccordés au réseau public de distribution et les normes, tout comme l’harmonisation des différentes entités concernées, étaient nécessaires.
La baisse significative du prix des équipements photovoltaïques avec simultanément, une augmentation constante du prix de l’électricité, renforcé par des prévisions alarmistes, suralimente la nécessité (et les envies) de tout consommateur d’énergie à envisager une solution en autoconsommation.
Dans de très nombreux cas on peut affirmer que l’énergie solaire électrique à un coût moindre que l’électricité traditionnelle délivrée par votre gestionnaire de réseau habituel.
Si cet argument à lui seul pourrait être convaincant, l’idée de maitriser vos couts énergétiques et de gagner en autonomie en consommant directement votre production d’électricité photovoltaïque, peut vite devenir une nécessité.
Votre bâtiment restant raccordé au réseau…« pas de risques de manquer ».
L’enjeu consiste à maitriser vos dépenses énergétiques, à en être le pilote.
De nombreuses solutions techniques, de dimensionnement, de domotique énergétique et aussi de stockage sont en probations sur le marché à des tarifs de plus en plus attractifs.
SOLTEA, 100% spécialiste, en maitrise parfaitement l’approche et les techniques de mise en œuvre.
L’absence de contrat d’achat simplifie l’approche technique. L’installation de vos panneaux offre plus de possibilités : surimposition en toiture, châssis (au sol), abris voiture, tracker…
Les avantages d’une installation en auto consommation:

– Accessibilité financière / Prix faible.
– Coût de production du kWh autoconsommé inférieur à celui vendu par le gestionnaire du réseau.
– Supports variés : au sol et sur quasiment tout type de bâtiment.
– Démarches administratives simplifiées.

Autoconsommation et vente du surplus

L’autoconsommation avec revente du surplus peut être considérée comme un trait d’union entre la revente totale et l’autoconsommation pure.
L’électricité produite visera à être prioritairement auto consommée et à « effacer » vos factures d’énergies. La philosophie est donc la même que l’autoconsommation sans revente.
La possibilité de revendre le surplus nous est perçue comme un « coup de pouce » destiné à une catégorie et profil de consommateurs.

En savoir plus

Voici 2 exemples simples:
Un foyer qui s’équipe afin de couvrir une partie de son chauffage électrique – La surproduction de l’électricité solaire en période estivale pourra être vendue et garantira ainsi un revenu qui contribuera à un amortissement plus rapide de son installation.
Une entreprise qui souhaite maitriser ses consommations et factures d’énergies – Les besoins d’énergie n’étant pas quotidiens ou réguliers, l’activité stoppée le week-end ou durant une fermeture pour congés annuels….. le surplus de production sera vendu et valorisé.
La règlementation et l’attribution du tarif de vente du surplus reste identique au contrat d’obligation d’achat classique. Le contrat est valable 20 ans et les critères d’attributions de la tarification rattachés aux mêmes critères d’installation, d’intégration et de puissance. (Cf vente totale).

Le photovoltaique en sites isolés

Certains sites ne peuvent pas être reliés au réseau public de distribution (techniquement trop compliqué, coût trop élevé).
Il est pourtant indispensable d’avoir accès à l’électricité afin d’assurer des services tels que l’éclairage, la production de froid, l’alimentation de relais radios, l’autonomisation de machines ….Dans de très nombreux cas, l’énergie solaire photovoltaïque devient la solution permettant de lever ces contraintes.

En savoir plus

Le coût des installations ayant largement diminué ces dernières années, l’accès à l’électricité en site isolé est devenu peu onéreux lorsqu’il s’agît de couvrir de « petits besoins » (lumière, poste radio, télé…).
Il est aussi possible de se rapprocher d’un « confort moderne » en matière d’habitat ou d’automatiser des machines (pompage, froid, production d’eau chaude, machine-outil…).
Pour des projets d’envergures, industriels, le solaire photovoltaïque peut être couplé à des groupes électrogènes et soulager ainsi durant la journée, leurs fonctionnements couteux.
A l’inverse, un groupe électrogène peut être aussi envisagé en couplage à une installation photovoltaïque afin de minimiser la puissance de l’installation solaire et notamment la puissance de son parc batterie (Appointage).
Lorsque l’on parle de photovoltaïque aujourd’hui, on ne pense plus immédiatement à l’électrification des sites isolés. Et pourtant ! Les origines du solaire photovoltaïque, dans le monde mais aussi en France, reposent sur cette discipline où les factures EDF n’existent pas.
Aujourd’hui, nous pouvons tout à fait imaginer que l’histoire du solaire photovoltaïque retourne à sa source avec, après l’aire de l’autoconsommation, le retour volontaire à l’autonomie.

Maintenance et Expertise

Sécurisez le fonctionnement et les revenus de votre installation photovoltaïque.
SOLTEA continue d’accompagner l’optimisation des rendements énergétiques et le parfait fonctionnement de votre centrale. Fonction des enjeux, du degré de veille au bon fonctionnement que vous pouvez accorder à votre centrale, de la complexité de l’installation, nous préconisons des interventions préventives à intervalles plus ou moins longs.
Attention : Eviter de confier la maintenance à une société autre que votre installateur si celui-ci est toujours en activité !

En savoir plus

Les logiciels de supervisions permettent d’accéder à distance au fonctionnement de votre centrale, d’en vérifier les performances, d’être alerté en cas de défauts. Nos techniciens interviennent donc à intervalle régulier sur les parcs en exploitation afin d’anticiper au mieux les problématiques, et garantir la sécurité et les performances énergétiques dans la durée.
Nos contrats de maintenance sont établi sur-mesure. Spécifique à chaque projet, ils doivent s’adapter aux besoins de nos clients qu’ils soient agriculteurs, industriels, collectivités et de leurs assureurs.

Concernant le nettoyage (ou pas) des modules, il n’y a aucune règle à préétablir par avance. On considère qu’au-delà de 10° d’inclinaison, votre installation est « auto nettoyante ». Dans la réalité, c’est l’environnement direct de l’installation et les pollutions ambiantes qui dicteront (ou non) la nécessité d’engager un nettoyage et la fréquence de celui-ci. Certaines sociétés essaierons de vous démontrer l’indispensabilité d’intervenir souvent.
La règle pourtant évidente est l’acceptation d’un niveau de « salissure » normal en envisageant un nettoyage dès lors que le cout engagé sera rentabilisé par le gain de production.
Le plus grand nombre de nos installations n’ont pas besoin d’avoir recours à un nettoyage régulier autre que celui assuré gracieusement par les intempéries climatiques et n’affichent aucunes pertes de rendements notables sur plusieurs années.
D’autres, sous environnements contraignants, bénéficient dans le pire des cas d’un rdv annuel justifié.
Le solaire c’est bien lorsqu’il fait beau… mais pas seulement !